Art et Collectibles

Le Marché de l'Art Vs. Coronavirus

Rebecca Badellino

Les amants - René Magritte

Ce dernier mois, l'Europe et de nombreux autres pays ailleurs dans le monde furent confrontés à un épisode de pandémie complètement inédit. Depuis l’éclatement du Covid-19 en Chine en Décembre dernier, les évènements les plus attendus dans le monde de l’art et de nombreuses galeries ont progressivement dû fermer leurs portes. Mesures qui, bien-entendu, ont généré des répercussions sur le commerce d’oeuvres d’art et de design.

Reporté, renvoyé, annulé...

La Chine fut la première à prendre des mesures drastiques pour contenir la propagation du virus. Alors que la TEFAF se maintenait, Art Basel Hong Kong se voyait annulée. Coup dur pour tous les collectionneurs habitant la ville qui chaque année apportent un afflux considérable de capitaux sur le marché international de l'art, notamment grâce à leur participation régulière aux ventes aux enchères haut de gamme.

Art fair 101

En Europe, l’Italie fut sans aucun doute le pays plus touché par l’urgence. C’est là-bas que d'importants rendez-vous furent reportés : le 59e Salone del Mobile d’avril aura désormais lieu entre le 16 et le 21 juin, Miart est déplacé en automne (du 11 au 13 septembre), la Milan Art Week (du 7 au 13 septembre) et d'autres événements culturels de cette période. Les amateurs de la Biennale di Architettura de Venise devront également supprimer l'ouverture prévue le 23 mai 2020 du calendrier car elle a été officiellement déplacée au 29 août.

De son côté, la France a également appliqué diverses politiques pour contenir la propagation de l'épidémie qui ont conduit à la fermeture de musées, de galeries, de fondations et d'activités commerciales. Les organisateurs n'ont pas perdu de temps, ils ont tous, les uns après les autres, reporté les événements en trouvant le plus rapidement possible de nouvelles dates. Par exemple, le salon parisien Drawing Now Art Fair a été déplacé à la fin du mois de mai (29/05 - 01/06) et le Salon du Dessin a été reprogrammé entre le 28 et le 31 mai. Un peu plus au nord, dans la capitale belge, Art Brussels se tiendra fin juin et en Allemagne Art Cologne a été officiellement reportée au mois de novembre (19 - 22/11). La deuxième moitié de 2020 promet d'être riche en événements!

Christie’s affirme avoir pris une série de mesures pour lutter contre la perpétuation de la contagion de Coronavirus. Plus de 25 sites, dont ceux de Genève, Los Angeles, Madrid, Milan, New York, Paris, Rome et San Francisco, sont fermés et le personnel continue de travailler à domicile. Déjà le 10 mars, Christie's a annoncé l'annulation de deux ventes aux enchères, l'une à Milan et l'autre à Dubaï. Phillips Auctions a également demandé à son personnel de passer au télétravail et a reporté toutes les enchères américaines et européennes à la mi-mai avec un message affiché sur son site officiel signé par la présidente du conseil d'administration Cheyenne Westphal et le PDG Edward Dolman.

Sotheby's

Quant à Sotheby’s, la maison de vente affirme qu'elle peut maintenir des opérations: les ventes aux enchères en ligne telles que "Jewels Online" et "Original Film Posters Online" restent inchangées. Les ventes aux enchères en direct du 17,18 et 19 mars à Londres se sont déroulées sans changement. Pour les mois à venir, Sotheby's évaluera la situation et vous fera savoir environ 30 jours avant la vente s'il y a des changements.

Outre-mer, le commerce de l'art à New York a suivi son cours normal jusqu'à la mi-mars. Par exemple, The Armory Show a fait choix de maintenir ses dates. Parmi ses exposants, seules deux galeries chinoises n’ont pas participer. Si les mesures sanitaires ont mis davantage de temps à prendre forme aux États-Unis, l’urgence de la situation a forcé les organisateurs de Frieze NY à annuler l'édition 2020, les billets seront remboursés et nous devrons attendre l'année prochaine pour y assister. Enfin, le rendez-vous de printemps pour les amateurs de TEFAF NY, consacré à l'art et au design modernes et contemporains, remplacera celui de l'automne qui, lui, sera annulé.

Pour les amateurs d'art, le numérique offre une belle alternative

Alejandro Cesarco - Galleria Raffaella Cortese

Pour éviter d’être infecté ou de contaminer les autres, rien de plus efficace que de travailler de la maison! C’est également une excellente occasion de réserver davantage de temps à ses passions et pourquoi pas, d’en développer une pour l'art. Physiquement, nous devons passer des journées entières confinés dans nos maisons, notre seul salut est l'utilisation des outils numériques; ils nous permettent de raccourcir les distances nous séparant et de nous divertir pendant notre temps libre.

Les différents acteurs du marché de l'art améliorent leurs offres de contenu en ligne pour toucher leur public "à distance". Les galeries intensifient leurs activités sur leurs sites web, les plus grands musées du monde proposent des visites virtuelles gratuites, les maisons de vente aux enchères se concentrent sur les enchères en ligne et les foires d'art expérimentent des "salles de visionnage en ligne". Ces dernières sont des plateformes numériques où les galeries peuvent recréer des expositions et des contenus, en présentant en détail les œuvres à vendre, en saisissant des informations et en permettant aux collectionneurs d'explorer un large éventail de pièces. En outre, les œuvres d'art peuvent être achetées directement en ligne. Parmi les nombreux sites web qui sont en cours de mise à jour, nous pouvons mentionner la nouvelle section “Viewing Room” de la page de la galerie Raffaella Cortese qui a créé une extension numérique de ses espaces d'exposition en consacrant les trois “Screening Rooms” à l'art vidéo des artistes Alejandro Cesarco, Simone Forti et Joan Jonas.

Leandro Erlich - Galleria Continua on Art Basel viewing room

Art Basel Hong Kong a donné le bon exemple, n'a pas été découragé par l'annulation de la foire et a lancé une Online Viewing Room en ligne où l'on peut voir en direct les œuvres que les exposants prévoyaient de présenter. La plateforme est intuitive et bien structurée, les utilisateurs peuvent faire une recherche en entrant le nom d'une galerie ou directement le nom de leur artiste préféré. Un autre cas similaire s'est produit au Moyen-Orient où, pour l'instant, vous devrez vous passer de la célèbre foire Art Dubai. Cette année, seul le contenu numérique sera proposé et à partir du 24 mars, vous pourrez accéder en ligne au Catalogue 2020, au Global Art Forum et au Performance Program.

Simone Forti - available at galleria raffaella cortese

Certains affirment que le marché de l'art est basé sur l’échange physique de poignées de main et de réseautage lors d’évènements, dans cette situation spécifique, il faut pouvoir se tourner vers l'avenir et s'appuyer sur le monde numérique. Après tout, les millenials sont plus qu’à l'aise pour faire des achats en ligne et de nos jours, vous pouvez obtenir des images et des vidéos si nettes qu’il est facile de capturer chaque détails d’un objet en vente. Les collectionneurs ne doivent pas être découragés, l'art ne subira pas les conséquences de l'interruption des chaînes de production comme les autres produits, l'art est moins sujet à la volatilité des prix et il survivra, comme il l'a toujours fait dans le passé! L'art est une thérapie, il est bon pour l'âme. En attendant de mieux comprendre l'impact que cette crise aura sur le marché de l'art, tous à nos ordinateurs pour suivre vos artistes préférés... le tout étant d’avoir une bonne connexion wi-fi !

L'impact sur le transport des œuvres d'art

Les nations engagées dans la lutte contre le coronavirus ont imposé des restrictions à la circulation des citoyens au niveau local et international. Toutefois, les vols de fret sont toujours assurés et les approvisionnements et les expéditions possibles. Actuellement, Convelio continue à proposer des devis compétitifs, l'emballage, la collecte et l'expédition tant que nous sommes autorisés à le faire.

24 mars 2020

Rebecca Badellino