L'évolution de l'industrie du transport d'œuvres d’art

Comme Convelio incarne la nouvelle génération de transporteurs d'œuvres d'art, nous avons pensé qu'il serait intéressant de jeter un regard en arrière et d'inspecter l'histoire de cette industrie, de sa conception à nos jours. Nous évaluerons les parallèles entre l'évolution du transport d'œuvres d'art et les tendances socioculturelles à travers les périodes historiques. Nous ferons aussi des prédictions sur l'avenir de cette industrie.

The Statue of Liberty, Paris, 1884
The Statue of Liberty, Paris, 1884

L'histoire du transport d'œuvres d'art peut être divisée en quatre grandes périodes : avant l'apparition de sociétés spécialisées dans le transport d'œuvres d'art, l'apparition de ces sociétés spécialisées, l'émergence de transporteurs d'œuvres d'art utilisant la technologie et le virage écologique à venir qui aura un impact sur les scénarios de développement futurs.

L'art en tant que moyen d'expression créatif remonte à la préhistoire. Nous avons retrouvé des traces d'éléments artistiques créés par les premiers êtres humains, avant même l'écriture. On pense que les premiers moyens de transport de l'art sont liés au mode de vie nomade. Les peuples anciens échangeaient et transportaient des œuvres d’art vers d'autres communautés de passage, tout en changeant constamment de lieu d’habitation. Plus tard, le transport d'œuvres d'art a évolué vers la voie maritime. Par la suite, le transport aérien international est apparu comme un moyen plus rapide et plus sûr de transporter l'art. Cette invention a marqué la fin des défis liés aux fluctuations de température et d'humidité ainsi qu'aux éventuels dommages causés par l'eau aux précieuses pièces d'art.

L'avènement des sociétés spécialisées dans le transport d'œuvres d'art est survenu au moment où l'art devenait de plus en plus accessible à tous les groupes démographiques. L'intérêt croissant du public pour l'art, l'émergence des foires d'art et des expositions de masse en tant que moyen de divertissement à la mode et lieux où l'on peut être vu sont tous inhérents aux années 1970-1980. Dans les années 1990, les sociétés spécialisées dans le transport d'œuvres d'art étaient déjà établies en tant qu'industrie bien reconnue. Les acteurs historiques du secteur - Hasenkamp, Momar, Cadogan Tate, Crown Fine Arts, etc. - répondaient aux besoins les plus importants des clients finaux : sûreté, sécurité, statut, fiabilité, stabilité. Les alliances entre ces entreprises et les clients sont durables et fondées sur un lien fort qui reflétait le conservatisme du monde de l'art de l'époque.

Au XXIe siècle, avec l'essor de la numérisation à l'échelle mondiale, de nouveaux acteurs sont apparus dans le secteur - des sociétés de transport d'œuvres d'art utilisant la technologie, telles que Convelio. L'accès et l'affiliation au monde professionnel de l'art et des collectionneurs sont devenus plus faciles et plus ouverts aux différentes classes sociales. Le secteur du transport d'œuvres d'art a suivi la tendance et de nouveaux acteurs ont commencé à apparaître : modernes, axés sur la technologie et sur l'innovation. Les principales préoccupations et besoins sociétaux auxquels ces entreprises répondent sont la rapidité et la réactivité, la simplicité et l'optimisation des processus, l'accessibilité et l'innovation. La sécurité des transports est toujours très importante, mais d'autres valeurs prennent de plus en plus d'importance, remplaçant le rôle d'une relation séculaire avec un seul fournisseur de services.

Alors que le monde continue de changer rapidement sous nos yeux, l'industrie est désormais confrontée à de nouveaux défis. La crise climatique et la prise de conscience croissante de la nécessité de transformer les pratiques commerciales affectent les activités de chaque entreprise. Dans le monde de l'art, il existe trois façons distinctes pour les futures entreprises de transport d'œuvres d'art de s'attaquer aux problèmes liés au changement climatique. Tout d'abord, par l'innovation : en utilisant la technologie pour changer les habitudes d'expédition. Cela pourrait être en introduisant des caisses réutilisables par le biais d'une société telle que Rokbox. En outre, la technologie peut être exploitée pour encourager le regroupement des expéditions : il s'agirait d'une application similaire à d'autres applications où le service est partagé entre les clients, ce qui permet d'économiser de l'énergie et de réduire les émissions. Deuxièmement, par la diligence raisonnable : en mesurant les émissions de carbone produites à chaque étape du processus d'expédition, puis en trouvant des moyens de les réduire. Enfin, et ce n'est pas le moins important, par le changement de la façon de voir l'art. L'essor de la numérisation signifie que l'art va naturellement se diriger de plus en plus vers des modes de production numériques, les expositions ayant lieu en ligne ou les œuvres étant envoyées par courrier électronique et produites sur le site de la galerie.

Cette brève excursion dans l'histoire de l'industrie du transport d'œuvres d'art démontre sa présence et son adaptabilité à long terme. Ici, chez Convelio, nous remettons constamment en question et améliorons nos services existants et nos produits technologiques pour soutenir le monde de l'art dans sa transformation continue. Suivez notre actualité via nos médias sociaux et notre site web pour être le premier à savoir comment nous mettons en œuvre l'une des principales valeurs de notre entreprise : "Innover pour simplifier".

January 5, 2022

Anna Kopylova