Transport d'oeuvres d'Art

Petits secrets pour transporter votre précieuse collection d’art, en toute sécurité

Rita Hamri

7 min

Art

Introduction

Les œuvres d’art ont voyagé à travers le monde pendant des siècles. En 1504, quand le David de Michel-Ange fut installé à la Piazza della Signoria à Florence, il a fallu au moins 40 hommes et un mois pour installer la sculpture de marbre. A l’heure d’aujourd’hui où l’art parcourt de longues distances chaque trimestre (exposition itinérante telle que Frida Kahlo à V&A à Londres qui est maintenant présentée au Brooklyn Museum à New York), l’expertise du transport d’œuvres de grande valeur dans un temps record est essentielle pour le bien-être de l’industrie. L’expédition de pièces de grande taille /ou de valeur a toujours été un casse-tête, car elle exige des connaissances, de l’agilité et de la structure. Alors vous vous demandez probablement « Comment expédier en toute sécurité votre précieuse collection d’art ? » Convelio vous offre quelques conseils d’initiés...

1-Tamponnage et Mises sous caisse

Durant toute la chaîne de valeur, de nombreux petits détails doivent être pris en compte afin d’éviter d’endommager votre pièce.

Tamponnage

L’emballage est un art, qui diffère selon le matériau et la taille de chaque œuvre d’art. Le tamponnage est l’étape la plus importante dans la chaîne de valeur afin de s’assurer que l’œuvre d’art arrive en une seule pièce. Un mauvais emballage ruinera la pièce, p.ex. un fameux faux pas de tamponnage est l’utilisation de papier bulle à même l’œuvre laissant des marques sur la peinture et la ruinant pour toujours... Si vous souhaitez le faire vous-même, assurez-vous de connaître les choses à faire et celles à éviter ! (Lien vers notre FAQ)

Mise sous caisse en bois

Prévoir… pour mettre en caisse une règle empirique est de toujours prévoir à l’avance pour minimiser les risques - Lorsque la Mona Lisa a voyagé aux États-Unis en 1963 en traversant l’Atlantique, sa caisse a été conçue pour flotter. Trouver le bon centre de caisse pour vos pièces est essentiel, puisque chaque caisse est unique et adaptée à la dimension, le poids et la typologie de votre pièce. De plus, la mise sous caisse en bois est un processus extrêmement réglementé et doit être pris au sérieux afin d’éviter de mauvaises surprises ! (Voir ici et ici pour plus d’informations).

Température

La température est importante. Les œuvres d’art peuvent nécessiter des soins spéciaux avec des camions à climat contrôlé pour le transport ou l’entreposage. À noter que la plupart des caisses sont faits de contreplaqué, avec de multiples couches d’isolant en mousse qui augmentent de 50 % le temps nécessaire pour un changement de température. Pour être entièrement transparent, assurer une température constante d’environ 20 degrés pendant le transport est presque impossible, de sorte que l’objectif pour les transporteurs est de minimiser la durée d’exposition.

Chocs 

L’absorption des chocs est essentielle et de nombreuses technologies ont été développées pour l’atténuer. Par exemple, le Getty Institute de Los Angeles utilise du caoutchouc vulcanisé initialement pensé pour les navettes spatiales. Les techniciens de la Tate quant à eux ont attaché des accéléromètres à de fausses peintures contenues dans des caisses pour tester leur efficacité aux chocs (ils doivent être renversés 17 fois avant toute preuve de craquage sur l’œuvre !). De leurs recherches, ils ont constaté qu’en moyenne une peinture peut survivre à un choc de plus de 140 km/h si elle est emballée correctement.

2- Sécurité : objets volés et perdus

Transporter un objet d’un point A à un point B comporte davantage de variables que l’on puisse imaginer. Les œuvres d’art sont souvent inestimables par leur rareté, et nécessitent donc une sécurité solide. L’industrie de la logistique n’est pas sans risque.

Deux écoles existent quant à la définition d’une sécurité efficace. Dans la plupart des pays européens et pour l’art muséal, celle-ci est prise très au sérieux. En effet, les objets d’art voyagent avec des gardes du corps dans des véhicules blindés. En Italie, vous trouverez même des convois de police ! Différemment de tout cela, au Royaume-Uni, ils préfèrent garder le transport de pièces de valeur clé loin des regards - personne ne saura quand les bijoux de la couronne se déplacent de la tour de Londres - et pour eux, plus la caisse est discrète, mieux voyagent les parures !

Afin d’éviter de mettre les pièces en péril, les expéditeurs s’assureront que leurs caisses passent moins de temps dans les aéroports et les lieux publics. En tant que propriétaire des pièces, vous devriez demander à votre compagnie de transport des mises à jour fréquentes et assurez-vous que vous avez une visibilité sur la chaîne de valeur. 

De plus, pour que le voyage se déroule dans les meilleures conditions possibles, assurez-vous que votre compagnie d’expédition ait tous les documents nécessaires à la douane, le bon contact pour la livraison et l’étiquette d’expédition appropriée. C’est toujours dans des moments de crise administrative que la pièce est à risque sur le plan de la traçabilité.

3- Assurance

Mieux vaut prévenir que guérir… Prenez toujours une assurance ! On ne peut jamais prévoir ce qui peut arriver ! Prendre une assurance est un coût relativement faible à payer pour avoir une certaine tranquillité d’esprit pour votre transport. Bien sûr, chez Convelio, nous savons que chaque pièce d’art est unique et que des soins supplémentaires sont nécessaires, néanmoins, l’assurance est toujours une protection supplémentaire qui rendra votre transport plus sûr. Soyez curieux et demandez à votre transporteur leurs conditions d’assurance.

4- Rapidité

Avec le nombre de foires d’art, d’expositions itinérantes ou de maisons de vente aux enchères en croissance exponentielle, l’expédition de pièces d’art en un clin d’œil est devenue une norme de l’industrie. En effet, pour les expositions itinérantes importantes qui se déplacent d’un musée à l’autre, les œuvres doivent arriver à la bonne date, ce qui est crucial pour l’organisation (curation et installation à faire correctement). Demandez toujours l’ETA à votre compagnie de transport et assurez-vous que vous êtes au courant des jours fériés qui pourraient perturber le voyage de votre envoi (en savoir plus ici)

5- Prix 

Le transport d’œuvres d’art n’est pas bon marché … En effet, le budget consacré à la logistique par les galeristes, maisons de ventes, institutions et collectionneurs augmente rapidement. Grâce aux nouvelles technologies, vous remarquerez que la logistique des œuvres d’art devient de plus en plus transparente au niveau de leurs prix. Par exemple, nous avons développé un algorithme qui fournit des devis instantanés depuis l’Europe vers plus de 70 destinations (cliquez ici si vous ne nous croyez pas).

6- Manipulation 

Lorsqu’une caisse atteint sa destination finale les manutentionnaires prennent le relais. Les institutions importantes ont normalement une équipe interne qui s’en charge, mais beaucoup de compagnies logistiques offrent maintenant ce service à leurs clients. De quoi s’agit-il ? Un manutentionnaire prend soin de manœuvrer la pièce jusqu’à son point final en faisant l’assemblage final de la pièce ou simplement la positionner correctement sur un mur. Cela nécessite un savoir-faire, de la grâce, mais aussi de l’organisation (e.g. s’assurer que la peinture peut entrer par la porte de la maison des collectionneurs - autrement, il faudra une double manipulation, c’est-à-dire enlever le tableau des civières et le remonter). Bien sûr, le but est de toucher la pièce le moins possible afin de minimiser les dommages potentiels. Nous offrons ce service avec une équipe spécialisée pour certaines destinations, assurez-vous de le mentionner lors de la réservation de votre transport.

7- Restauration 

Toujours avoir une liste de restaurateurs, juste au cas où... Restaurer une œuvre d’art est une science. Non seulement une véritable expertise, mais une bonne restauration peut être très coûteuse. Demandez des références à la galerie où vous avez acheté votre pièce ou à votre transporteur d’œuvre d’art, les bons restaurateurs dans le monde de l’art sont extrêmement rares et varient par rapport à la pièce (art, typologie, matériel, prix…).

Conclusion

Chaque transport d’art est un chef-d’œuvre de chronométrage précis et d’efforts coordonnés. N’hésitez pas à communiquer avec nous si vous avez des questions ou si vous avez besoin d’aide pour expédier vos précieuses pièces !

Faits amusants

Voici une liste de faits amusants sur les histoires uniques d’expédition d’art : 

- Les sculptures en papier mâché de Nikki de San Phalle est l’une des pièces d’art les plus fragiles à transporter

- Les sculptures animales de Damien Hirst conservées dans le formaldéhyde sont connues pour leurs fuites et sont très difficiles à expédier puisqu’elles sont considérées comme des objets chimiques.

- La peinture de mouches par Hirst se décompose organiquement et est difficile à conserver et à emballer 

- L’installation d’Ai Weiwei à l’Académie royale a nécessité 90 tonnes de barres d’armature en acier et le renforcement des planchers de l’institution.

 

 

 

16 décembre 2019

Rita Hamri