Art et Collectibles

Un petit coup d’oeil sur le Artprice rapport 2018

Voici notre vue sur le rapport Artprice 2018 !

Rita Hamri

5 min

ArtPrice

Résultat des maisons de ventes aux enchères en 2018

En 2018, le revenu annuel global des maisons de ventes aux enchères a atteint $15,5  milliards. Généré principalement sur la période du premier semestre de l’année, ce résultat conséquent soulève d’importantes questions sur le fonctionnement du marché haut de gamme. Tout d’abords, pour faire face à une concurrence exacerbée, les maisons de vente aux enchères ont augmenté leur prise de risque ainsi que le montant des garanties - soit le prix d’adjudication minimal fixé par la maison de ventes. Si le prix garanti n’est pas atteint, la maison de vente peut acheter l’objet pour son compte au prix garanti ou payer la différence entre le prix adjugé et le prix garanti à son client pour éviter un ravalement. Cependant en faisant de telles opérations, les maisons de ventes mettent à mal leurs marges d’exploitation. Selon CNBC, le cours de l’action financière de Sotheby’s aurait chuté de plus de 10% et son bénéfice aurait diminué de 23% en 2018 dû à une mauvaise gestion de leur stratégie de garantie.  Par exemple, le “Nu couché” de Modigliani vendu pour $157 Millions par Sotheby’s ne fut pas leur meilleure opération financière. Enfin, le deuxième semestre de 2018 enregistre le plus grand record de lots non vendus ce qui témoigne d’une décroissance certaine. 

Top 15 des maisons de ventes, selon leur chiffre d’affaire dans la catégorie Fine Art en 2018

Christie's - Turnover: $4,998,867,473 - Lots sold: 16,082

Sotheby's - Turnover: $3,932,490,788 - Lots sold: 13,307

Poly Group - Turnover: $654,304,640 - Lots sold: 8,000

Phillips - Turnover: $653,829,059 - Lots sold: 4,450

China Guardian - Turnover: $606,226,161 - Lots sold: 10,323

Council - Turnover: $328,964,829 - Lots sold: 2,656

Rongbao - Turnover: $246,871,078 - Lots sold: 6,895

Bonhams - Turnover: $171,110,342 - Lots sold: 7,531

Hangu - Turnover: $155,654,501- Lots sold: 454

Xiling Yinshe - Turnover: $132,962,259 - Lots sold: 3,386

Holly - Turnover: $118,142,000 - Lots sold: 1,319

Canton Treasure - Turnover: $103,393,032 - Lots sold: 2,798

Hanhai - Turnover: $80,175,039 - Lots sold: 5,366

Artcurial - Turnover: $80,175,039 - Lots sold: 5,366

Segmentation géographique

Le Royaume-Uni, l’Italie, le Japon ainsi que la Chine restent les pays les plus importants. La croissance du marché secondaire en France fut relativement peu élevée, notamment à cause de l’inadéquation de  l’offre comparée aux attentes des gros acheteurs.

Londres et New York restent les principaux hubs, même si le Brexit pourrait certainement perturber la santé économique du marché britannique. 

En Asie, la Chine continue de s’imposer comme leader avec Beijing et Hong Kong. De plus, les collectionneurs chinois s'intéressent de plus en plus à l’art contemporain occidental, par exemple des artistes comme Louise Bourgeois, Kaws ou JR.

L'accessibilité du monde de l’art

Autant sur le marché que dans les musées, diverses initiatives ont contribué à démocratiser l’accès à l’art, notamment grâce à la digitalisation du secteur.

Dans le domaine culturel par exemple, les musées ont multiplié leur nombre de visiteurs par 10 depuis les 20 dernières années et façonnent les temples du 21ème siècle. Cette popularité s’explique par plusieurs facteurs: la vulgarisation de l’art et la digitalisation des parcours d’exposition. En effet de nombreux musées comme le Victoria & Albert Museum à Londres ou des centres d’arts comme l’Atelier des Lumières à Paris réinventent l'expérience du spectateur en offrant une immersion totale et la possibilité d’interagir avec les oeuvres. À voir de toute urgence! 

Enfin, du point de vue du marché, les maisons de ventes organisent des enchères avec des lots de plus petites valeurs afin d’attirer une autre typologie de clients. De plus, les plateformes de vente en ligne offrent de plus vastes possibilités aux acheteurs un peu moins connaisseurs. The auction collective, Invaluables ou Live Auctioneers démontrent une volonté certaine de démocratiser le marché. Enfin, certains services en ligne permettent également de co-posséder des oeuvres d’art par un système d'actionnariat comme Feral Horses ou Maecenas. 

Art comme un investissement alternatif

Avec des taux d'intérêt négatif, l’art est plus que jamais une alternative à l’investissement traditionnel. Tout comme l’immobilier, l’art a de nombreux avantages en termes de diversification et d’augmentation de rendements. L’indice “ArtPrice 100” confirme qu’une simple stratégie de placement sur le marché de l’art peut offrir des rendements très élevés - en moyenne 7% rendement moyen sur une période d’allégeance de 11 ans. 

Inspiré par les indices boursiers, l'ArtPrice 100 enregistre la valeur d’un portfolio standard composé des 100 meilleurs artistes du marché secondaire. Créé il y a 5 ans, il est rééquilibré chaque année début janvier et prend en compte des artistes très spécifiques (avec un strict critère de liquidité). 

Pour ce type d’actif, plus le prix d’achat est important, plus la rentabilité est élevée. Il s’agit d’une stratégie à long terme, puisqu’il faut en moyenne 15 ans pour optimiser ses gains. La seule exception à cette règle sont les pièces d’anciens maîtres de la Renaissance. En effet ces derniers offrent des rendements, pour l’instant très intéressants dû au manque de transparence dans les prix et à l’inexactitude des estimations données. Cependant, ce genre de stratégies, rentables jusqu’alors ne devraient pas durer. Effectivement, l’intégration technologique au sein du marché de l’art a déjà commencé à rendre plus de transparence à l’industrie et de clarté à sa structure.

L’analyse du marché de l’art présentée dans ce rapport est fondée sur les résultats publiques des ventes aux enchères d’œuvre d’art. Par conséquent, ce rapport couvre les ventes de peintures, sculptures, dessins, photographies, estampes, vidéos et installations et exclut les antiquités, les biens culturels anonymes et les meubles. Ce rapport couvre la période allant du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018

16 août 2019

Rita Hamri